berline


berline

berline [ bɛrlin ] n. f.
• 1718; breline déb. XVIIIe; de Berlin, ville où cette voiture était à la mode
1Anciennt Voiture hippomobile suspendue, à quatre roues et à deux fonds, garnie de glaces et d'une capote.
2Mod. Automobile à quatre portes et quatre places. Les berlines et les coupés.
3Benne roulante, chariot pour le transport de la houille, dans les mines.

berline nom féminin (de Berlin) Automobile possédant une carrosserie fermée à quatre ou six places et comportant quatre portes et quatre glaces latérales. Véhicule hippomobile fermé, à quatre roues, possédant quatre places et des portières vitrées. Wagon utilisé dans la mine.

berline
n. f.
d1./d Automobile à quatre portes.
d2./d Wagonnet assurant le transport des minerais.

⇒BERLINE, subst. fém.
TRANSPORTS
A.— Voiture suspendue hippomobile, à quatre roues et deux fonds symétriques, couverte d'une capote mobile garnie de glaces. Berline de poste; lourde berline; voyager en berline :
1. ... au milieu de tous ces équipages, il en était un qui ne souleva qu'un long murmure d'admiration. (...), les dames s'inclinèrent du fond de leur berline découverte. C'était une grande calèche bleu de ciel...
PONSON DU TERRAIL, Rocambole, t. 4, Les Exploits de Rocambole, 1859, p. 45.
SYNT. Berline de voyage; berline attelée; énorme, grande, vieille berline; monter dans une berline, en berline; descendre d'une berline.
B.— [P. anal. de forme et de fonction]
1. AUTOMOB. Voiture automobile fermée comportant deux ou quatre portières et deux ou quatre glaces de chaque côté (trois glaces aux environs de 1930) (cf. H. TINARD, L'Automob., 1951, p. 368).
P. plaisant. :
2. Du haut de ma berline volante je me penche avec avidité, comme si je voulais arracher à ce grand silence des choses la poignée d'herbes qu'on enlève, en passant, aux charrettes de foin sur les routes. Il y a trois heures que nous volons.
J. et J. THARAUD, Le Chemin de Damas, 1923, p. 185.
Argot
♦ Taxi :
3. Heureusement inspiré, j'ai fait stopper la berline [= le taxi] à cinquante mètres du Mystific; ...
A. SIMONIN, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 18.
Berline de l'émigré. ,,Voiture cellulaire`` (ESN. 1966) :
4. Jamais si belle voiture ne mena des gens en police correctionnelle. Lui-même (...) s'était fait faire pour la cérémonie (...) un carrick sombre à cinq collets comme on en voit sortir à l'Ambigu des berlines d'émigrés.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1853, p. 96.
Berline de Montfaucon. ,,Voiture de vidange`` (ESN. 1966) :
5. Si vous prenez cela pour un fiacre!
— Et que serait-ce donc?
— La berline de Montfaucon : le bran est au fond.
[L.-F. L'HÉRITIER], Suppl. aux Mémoires de Vidocq, ..., t. 2, 1830, p. 349.
2. MINES. Wagonnet permettant de transporter la houille du fond de la mine jusqu'au puits d'extraction. Des trains de berlines pleines ou vides passaient continuellement (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1161).
Rem. La forme berlaine est également empl. en ce sens, dans certaines régions (cf. J.-N. HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Cours d'exploitation des mines, 1905, p. 732).
PRONONC. ET ORTH. :[]. Var. breline dans DG.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1718 (Ac. : Berline [...] Sorte de carrosse, autrement suspendu que les carrosses ordinaires); d'où p. anal. a) 1877 mines (LITTRÉ Suppl.); b) 1928 automob. (Lar. 20e).
Du nom de la ville all. Berlin, où cette voiture fut construite et mise à la mode vers 1670 par un architecte du prince électeur de Brandebourg.
STAT. — Fréq. abs. littér. :227. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 169, b) 365; XXe s. : a) 918, b) 72.
BBG. — BEHRENS D. 1923, p. 64. — COLOMB. 1952/53, pp. 203-204. — DENQUIN (P.). Le Parler de la mine. Vie Lang. 1961, p. 475. — GOUG. Mots t. 1, 1962, p. 206.

berline [bɛʀlin] n. f.
ÉTYM. 1718; breline, Saint-Simon, déb. XVIIIe; du nom de Berlin, ville où cette voiture fut mise à la mode.
1 Anciennt. Voiture hippomobile suspendue, à quatre roues et à deux fonds, garnie de glaces et d'une capote. || Demi-berline. 1. Berlingot. || Berline à plusieurs rangs de banquettes sur le toit. Mail-coach. || Berline de poste.
1 Le roi trouva devant lui la berline de Monseigneur (…)
Saint-Simon, Mémoires, 293, 234.
2 (…) elle (la reine) chargea Fersen de faire construire une vaste et capace berline (…)
Michelet, Hist. de la Révolution franç., t. I, p. 589.
3 (…) de vieilles berlines dont les glaces étaient levées.
Alain-Fournier, le Grand Meaulnes, p. 75.
2 (1877). Benne roulante, chariot pour le transport de la houille dans les mines. Benne, wagonnet. || Un train de berlines.
3 Mod. (av. 1928). Conduite intérieure à quatre portes et quatre glaces latérales. || Demi-berline à deux portes. Coach.
DÉR. V. 1. Berlingot.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • berline — BERLINE. s. f. Sorte de carrosse suspendu entre deux brancards Faire faire une berline. Acheter une berline. Une berline à quatre, à six chevaux. Aller dans une berline. Les berlines sont d ordinaire moins versantes que les autres carrosses …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Berline — Sf voll durchgefederter Reisewagen per. Wortschatz arch. (17. Jh.). Angeblich von einem Baumeister des Kurfürsten von Brandenburg hergestellt; der Wagentyp scheint aber zuerst in Frankreich hergestellt worden zu sein. Danach in Anlehnung an den… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Berline — steht für: Berline (Kutsche), eine bestimmte Art von Kutschfahrzeugen eine bestimmte Art von Kraftfahrzeugen, siehe Limousine Berline (Fluggesellschaft), eine Fluggesellschaft den Namen der deutschen Stadt Berlin in tarentinischer Sprache …   Deutsch Wikipedia

  • Berline — Berline, in Berlin erfundener 4sitziger Reisewagen, welcher zurückgeschlagen werden kann; hängt mit Riemen in Federn, hat statt des Langbaums 2 Schwungbäume u. wirst nicht leicht um. Die halbe B. (Berlingot), ist leichter gebaut u. zweisitzig …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Berline — Berline, in Berlin erfundener viersitziger Reisewagen mit zurückschlagbarem Verdeck; in Frankreich Coupé erster Klasse; Mokierstuhl (ital. berlina, Pranger), Gesellschaftsspiel. Berlingot, Halbberline ohne Rücksitz. B. (Berlinke) auch einmastige… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Berline — Berline, viersitziger Reisewagen mit zurückschlagbarem Verdeck …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Berline — Berline, leichter, bedeckter Reisewagen nach Berlinerconstruktion; Berlingot, leichte Kutsche ohne Rücksitz …   Herders Conversations-Lexikon

  • Berline — Type de carrosserie Depuis le début de l automobile, on essaye de classer les types de carrosserie. Mais ces différentes tentatives n ont jamais réellement été satisfaisantes en raison, entre autres, de l évolution des carrosseries ainsi que des… …   Wikipédia en Français

  • BERLINE — s. f. Sorte de voiture suspendue, à deux fonds et à quatre roues, dont on se sert à la ville et en voyage. Une berline à quatre places. Une grosse berline. Louer une berline. Voyager dans une berline, en berline …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • berline — (bèr li n ) s. f. Carrosse suspendu et fermé, à deux fonds et à quatre roues. •   Ceux qui ne voyagent qu en chaise de poste ou en berline, VOLT. Microm. 1. •   Le roi trouva devant lui la berline de Monseigneur, SAINT SIMON 293, 234. •   Des… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré